Présentation

 

Deuxièmes rencontres d’études balkaniques

 

A LA RECHERCHE DES BALKANS : ENTRE EUROPE ET MEDITERRANEE ?

Marseille, 2-4 juin 2016

Villa Méditerranée - MuceM

 

Les deuxièmes rencontres d'études balkaniques « A la recherche des Balkans : entre Europe et Méditerranée ? » font suite aux rencontres « Etudes balkaniques : état des savoirs et pistes de recherche » organisées à Paris en novembre 2002 autour de l’Association française d’études sur les Balkans (AFEBALK).

L’objectif de cette nouvelle manifestation est de dresser un état de la recherche sur cette région au prisme des manières plurielles d’y pratiquer les sciences sociales. Près de quinze ans après la précédente manifestation, un nouveau jalon doit en effet être posé dans les études sur les Balkans contemporains en France. Nombre de problématiques d’alors (minorités, conflits, frontières, coexistence interconfessionnelle, etc.), qui avaient souvent contribué à particulariser les Balkans comme un espace « à part » en Europe, ont aujourd’hui cédé la place à de nouvelles perspectives, de nouveaux enjeux et de nouvelles pratiques de recherche.

Ce nouveau « retour des Balkans » sur le devant de la scène européenne se manifeste par des moments particuliers tels que l’entrée de certains pays dans l’Union européenne, par les perspectives d’adhésion d’autres, mais aussi par un ensemble d’événements de grande portée, tels que le déclenchement de la crise financière en Grèce et ses effets globaux, ou encore les processus migratoires massifs et dramatiques que connaît actuellement l’ensemble du sud-est européen. Chacun à sa façon, ces moments ont permis de comprendre que la région était à la fois soumise aux mouvements continentaux et à la mondialisation. Cette inclusion des sociétés des Balkans dans des processus plus vastes est accompagnée par les nombreuses transformations qui ont touché le quotidien de ses habitants au cours des dernières décennies.

Ainsi, au delà de la question « Les Balkans sont-ils encore d’actualité ? », question rhétorique à l’heure de la crise grecque, des enjeux migratoires, des processus d’adhésion et de recompositions géopolitiques à l’Est et au Sud de l’Europe, on peut se demander en quoi le Sud-est européen constitue toujours un observatoire efficace pour comprendre des dynamiques sociales plus générales qui affectent le continent européen comme la région méditerranéenne.

 

Au delà de la mobilisation d’équipes locales d’Aix-Marseille Université (Maison méditerranéenne des Sciences de l’Homme, LabexMed, MuCEM et Villa Méditerranée), de Saint-Cyr Coëtquidan (CREC), de Lyon (CREA et EVS) et du CETOBAC (EHESS, CNRS et Collège de France), ces rencontres visent à constituer un nouveau jalon permettant de revaloriser l’activité de l’Association française d’études sur les Balkans (AFEBALK) comme forum et lieu d’échanges transdisciplinaires pour les chercheurs travaillant en France, régulièrement comme occasionnellement, sur les pays du Sud-est européen. C’est la raison pour laquelle ce colloque fera aussi une place aux parcours personnels et institutionnels des intervenants, à des tables rondes visant à débattre de l’actualité des études balkaniques ainsi qu’à des échanges plus larges avec le public sur ces questions lors de séances largement ouvertes.

Ce colloque donnera lieu à plusieurs publications.

 

 

Personnes connectées : 1